Wines of Chile » Française » 460 ans d’histoire

460 ans d’histoire

Le raisin de cuve (Vitis vinifera) arriva en Amérique avec les premiers missionnaires espagnols. Bien que des vignes aient été plantées dans d’autres zones du continent, ce ne fut qu’en parvenant au Chili au milieu du XVIe siècle que l’on trouva un terrain propice à la production de cépages dignes d’être transformés en vin. Dans les premiers vignobles chiliens, on planta un cépage espagnol appelé país, ressemblant au cépage californien mission.

Au XIXè siècle, les voyages transatlantiques facilitèrent les échanges internationaux. De riches Chiliens ayant voyagé en Europe en revinrent avec des habitudes, des aliments, des styles architecturaux et des cépages nouveaux, essentiellement français. On planta dans les nouveaux vignobles des cépages nobles français, tels que le cabernet sauvignon, le merlot, le malbec, le carménère, le sauvignon blanc et le sémillon. Des régions viticoles plus proches de la capitale, comme Maipo, Rapel et Aconcagua, prospérèrent.

L’épidémie dévastatrice de phylloxéra qui provoqua une crise très importante en Europe présenta des avantages pour le Chili, épargné par cet insecte. Les œnologues européens qui avaient perdu leurs vignobles dans leur pays d’origine émigrèrent vers le Nouveau Monde, contribuant à la croissance de l’industrie chilienne florissante.

Plus récemment, le boom mondial du vin des années 90 plaça le Chili sous le feu des projecteurs une fois de plus, en raison de ses excellents vins aux prix très abordables. Au fur et à mesure que l’intérêt croissait, le Chili développa ses vignobles et fit une nouvelle découverte. En 1994, on trouva le cépage bordelais carménère caché au milieu de vignes de merlot. On le croyait disparu en raison de la crise de phylloxéra, mais, ce cépage étant arrivé au Chili avant l’épidémie, il avait été conservé sain et sauf, bien caché dans des vignobles de merlot chiliens.

Les vins chiliens ont fait beaucoup de chemin en 460 ans. Les domaines viticoles ont incorporé les dernières technologies et l’exploration de terroirs anciens et nouveaux a permis aux viticulteurs de choisir des cépages mieux adaptés à leur environnement. Actuellement, les vignes plantées s’étendent de la vallée de l’Elqui, au nord, à Malleco, au sud, avec des expérimentations en cours encore plus au sud. Les vignobles escaladent les versants des Andes et avancent de plus en plus près de l’océan, créant ainsi une grande variété de vins d’excellente qualité, uniques, qui parlent de leurs origines comme peu de vins dans le monde peuvent le faire.

Malgré presque 500 ans de tradition œnologique, l’industrie chilienne du vin conserve sa fraîcheur et sa jeunesse, évoluant audacieusement afin de répondre aux besoins des exigeants marchés actuels. Aujourd’hui, les vins chiliens sont disponibles dans plus de 90 pays sur 5 continents et les ventes continuent de croître régulièrement malgré la récession économique.

Cliquer ici pour plus d’informations en anglais.